Le secret de Vador

Accueil/Billet/Le secret de Vador

Le secret de Vador

Le secret de Vador

Pour démarrer cette nouvelle année, une petite bêtise musicale. Alors que Rogue One explose le box-office, est-il possible d’imiter John Williams ? La réponse est simple : non. Le compositeur, de nombreuses fois honoré par de prestigieux prix, semblait irremplacable pour l’écriture des partitions des films de la saga star wars. Cependant la musique de Rogue One n’est pas signée de la main du maitre, mais de celle de Michael Giacchino.

Peut-être faut-il préciser que Williams est actuellement occupé à enregistré la bande son de l’épisode 8 de la saga alors qui va bientôt avoir 85 ans. Après maintes péripéties (lire l’article du point à ce sujet), puisque Alexandre Desplat a finalement du abandonner son travail sur la bande originale pour céder sa place à Michael Giacchino, voilà donc que Rogue One sort dans les salles obscures sans la griffe de du compositeur original de la saga. Michael Giacchino a réussi à reprendre les rênes de la musique de ce film trois mois avant sa sortie en salle : un véritable challenge que peu accepteraient.

Sa musique a beau avoir été écrite très rapidement, son travail est bon. Il réutilise certaines thématiques, tout en créant un univers sonore propre à ce film « hors série ».

Imiter Williams n’est pas simple. Ce qui fait le style d’un compositeur est un savant mélange entre son style, la qualité de ses couleurs, l’orchestration, la dynamique, les thématiques… autant d’élément qu’il faut copier. L’intelligence de Giacchino a été de ne pas s’aventurer sur ce terrain vu le temps imparti.

Dans le style de …

Williams utilise des successions de couleurs assez caractéristiques dans la partition de la saga. Si vous voulez en savoir plus à ce sujet, je vous conseille le visionnage de la vidéo-tuto de Rick Beato à ce sujet :

Et voici ce que cela pourrait donner :

Maquette réalisée avec des banques de sons

2018-02-22T15:23:02+00:00 janvier 1st, 2017|Billet|0 commentaire

Laisser un commentaire